ESMV – Concours 2013 / 2014

339

L’Ecole des Sciences et de Médecine vétérinaire (ESMV) est un établissement créé en 1993 par décret présidentiel n° 93/028 du 19 janvier 1993, portant sur l’organisation administrative et académique de l’Université de Ngaoundéré.

Elle a été ouverte par arrêté n° 07/0176/MINESUP du 30 octobre 2007, portant ouverture de l’ESMV de l’Université de Ngaoundéré avec pour objectifs la formation des cadres de haut niveau en santé et productions animales, l’appui au développement, le recyclage et le perfectionnement des cadres en santé et productions animales.

L’admission se fait sur concours (ouvert aux candidats camerounais et étrangers titulaires du Baccalauréat C ou D, du CGE A/L en 2 matières scientifiques y compris la biologie ou tout autre diplôme équivalent), et sur études de dossiers pour les candidats camerounais, des pays de la zone CEMAC ou étrangers dans la limite des places disponibles.

Le 21 décembre 2007, le premier concours d’entrée est organisé avec comme principaux centres d’examen Yaoundé, Douala, Buéa, Dschang et Ngaoundéré. Pour cette première promotion, 39 élèves au total sont sélectionnés, soit 38 sur admission directe et un seul sur étude du dossier. Les premiers cours dispensés dans cette Ecole remontent au mardi 12 février 2008 et cette première cuvée en ressortira en 2013, soit six ans plus tard.

Concours

Un concours, sur épreuves, est ouvert pour le recrutement de trente (30) élèves en  première année de l’Ecole des Sciences et de Médecine Vétérinaire (ESMV) de l’Université de Ngaoundéré, au titre de l’année académique 2013/2014.

Ce concours aura lieu les 16 et 17 août 2013 dans les centres ci-après:
Ngaoundéré, Buea, Dschang, Maroua et Yaoundé.

Le concours est ouvert aux Camerounais des deux sexes, âgés de vingt six (26) au plus et titulaires d’un Baccalauréat série C ou D, ou d’un General Certificate of Education Advanced Level (GCE »A »Level) au moins dans trois matières scientifiques dont la biologie, ou d’un diplôme reconnu équivalent par le Ministère de l’Enseignement Supérieur.

Les candidats ressortissants des pays membres de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC) ayant ratifié les textes relatifs au traitement national des étudiants et justifiant des qualifications requises sont admis à composer dans les mêmes conditions que leurs homologues camerounais.

Pour en savoir plus Télécharger les documents du concours en Cliquant ici